La Route 66, la vraie, l’authentique ! Sur cet itinéraire, vous ne manquerez rien des sites dédiés à cette fameuse route. Des étonnants « Mufler Men », géants publicitaires d’époque encore debout, en passant par les antiques cafés de bourgades abandonnées et perdues au coeur des États-Unis, et des restaurants toujours en activité depuis les années 50, ce voyage vous fera découvrir le macadam originel emprunté par les héros de Steinbeck dans « Les raisins de la colère » et vivre des instants privilégiés en compagnie de gens passionnés qui échangeront avec vous les anecdotes et petites histoires de cette route ô combien mythique pour les américains. Alors, n’attendez plus, « Get your kicks on Route 66 ! »

Points forts

  • Un itinéraire mythique à travers 8 états, de l’Illinois à la Californie
  • 5 nuitées dans des motels historiques

Votre itinéraire

jour 1 FRANCE / CHICAGO

Première soirée à Chicago, ville éclectique et vibrante où les nombreux bars et clubs de jazz animent les rues du centre-ville.

jour 2 CHICAGO

Chicago a presque définitivement fait oublier sa mauvaise réputation, héritée de la période agitée des années 30. La « windy city » qui abrite les premiers gratte-ciels de l’histoire américaine, est désormais une ville agréable et très vivante avec de larges avenues bordées d’espaces verts accueillant sur « Oak Park », les trésors architecturaux du célèbre Franck Lloyd Wright.

jour 3 CHIGACO / JOLIET / PONTIAC / SPRINGFIELD

C’est en Illinois que la première section de la Route 66 fut entièrement goudronnée. Mais ce sera également le premier état qui remplacera la 66 par l’Interstate Highway. On considère traditionnellement que la Route 66 commence à Chicago, sur les rives du lac Michigan et on découvre les premiers panneaux au coin d’Adams Street et de Michigan Avenue. Les plaines fertiles de l’Illinois se déroulent devant vous et vous croisez de petites cités charmantes et authentiques telles Joliet, ville des Blues Brothers ou Wilmington où vous pourrez admirer un des derniers « Muffler Men » ou « Friendly Giants », une publicité géante pour un commerce de la Route, celuici s’appelle Gemini Giant ! Pour manger si c’est déjà l’heure, arrêtez-vous au « Old Log Cabin Restaurant » à Pontiac ou bien allez visiter le « Route 66 Hall of Fame Museum » qui répertorie toutes les personnalités connues et méconnues qui ont contribué à la construction de ce tracé mythique. Entre les agglomérations de Shirley et MacLean, ne manquez pas « Funks Grove », une petite ferme réputée depuis 1891 pour son sirop d’érable. Puis à MacLean, faites une pause au « Dixie Truckers Home ». Plus au Sud à Atlanta, le Muffler Man Tall Paul vous toise au-dessus de la Route, avec son hot-dog gigantesque entre les mains. Arrivée en soirée à Springfield.

jour 4 SPRINGFIELD / ST. LOUIS / CUBA

Avant de reprendre la route, n’hésitez pas à visiter la maison d’un illustre habitant de la ville, le 16e président américain, artisan de l’abolition de l’esclavage, Abraham Lincoln. Dernier tronçon en Illinois mais pas des moindres puisque vous pourrez notamment admirer à quelques kilomètres au sud de Springfield, un segment de la Route en briques rouges. Il est très rare que la Route 66 ait conservé son revêtement d’origine. Vous pouvez encore emprunter avec prudence ce tracé, pavé de larges briques rouge vif, entre Auburn et Farmersville. À l’approche de St. Louis, découvrez à Madison, le « Chain of Rocks Bridge » qui enjambe le Mississippi et présente la particularité d’opérer un virage de 22 degrés, ce qui avait pour conséquence de provoquer de nombreux accidents. Visite de St. Louis, cité construite à la confluence des fleuves Missouri et Mississippi. Elle abrite un monument emblématique à l’architecture simple et pure, légère et comme suspendue dans le ciel azur, la « Gateway Arch », symbole d’une époque où la ville était alors la dernière avant la longue traversée du grand et sauvage Ouest. Il faut grimper à son sommet pour admirer toute l’étendue de St. Louis traversée par le long Mississippi sur lequel vous pourrez naviguer lors d’une traditionnelle croisière. Continuation de la Route au Missouri, véritable musée à ciel ouvert dévoilant ses bâtiments abandonnés ou restaurés jusqu’à Cuba où un hôtel mythique vous accueille ce soir.

jour 5 CUBA / LEBANON / SPRINGFIELD

La Route 66 déroule son ruban d’asphalte mythique à travers les paysages vallonnés du Missouri et offre quelques vestiges plus ou moins restaurés de son histoire. Comme le « Devil’s Elbow Bridge », pont de métal de triste renommé aujourd’hui désaffecté, théâtre de nombreux accidents au début du XXe siècle, lorsque les brumes matinales l’enveloppaient, ou l’immanquable panneau géant aux couleurs vives du « Munger Moss Motel » de Lebanon. Arrivée dans l’après-midi dans la tranquille Springfield où une ancienne portion des années 30 est à découvrir du côté de Kearney Street.

jour 6 SPRINGFIELD / CARTHAGE / GALENA / TULSA

Derniers kilomètres au Missouri et vous croisez des monuments de la Route, à Carthage notamment où le plus beau des cinémas en plein air, le « Drive-In Theater » subsiste encore et continue ses projections les soirs de fin de semaine. Un voyage sur la 66 ne serait pas totalement complet sans un arrêt dans un emblématique « Soda-fountain », restaurant familial petit à petit disparu mais dont l’un est toujours en activité à Webb City, le « Bradbury Bishop Deli and Route 66 Diner ». Une halte agréable surtout si vous appréciez le soda fait maison mélangé à des boules de glace ! Peu après Joplin, la Route 66 fait un crochet par le Kansas. De Galena, à l’atmosphère si particulière de la 66 qu’elle a inspiré les créateurs du film d’animation Cars, jusqu’à Baxter Springs où vous pourrez prendre un verre dans le typique « Route 66 Saloon ». Elle ne parcourt que 19 miles mais donne un premier aperçu du gigantisme des paysages du Midwest aux vastes champs de blé souvent dévastés par de violentes tornades. En Oklahoma, un superbe tronçon original de la route est encore préservé, plus de 600 km ! C’est tout un pays que traverse la 66 et à l’exception d’Oklahoma City, il est possible de la parcourir sans rouler sur l’Interstate. Est-ce un hasard si l’entrepreneur mandaté par le gouvernement américain pour concevoir le tracé en 1926 était un enfant du pays ? Cyrus Avery, surnommé le « Père de la Route » n’hésita en tout cas pas à détourner le tracé par son état natal pour que l’Oklahoma connaisse également l’incroyable boom économique que la 66 suscita dans son sillage.

jour 7 TULSA /OKLAHOMA CITY / CLINTON

Ne quittez pas Tulsa sans avoir visité le « Gilcrease Institute of American History » consacré à l’artisanat indien ainsi qu’à l’histoire des pionniers. Ces derniers traversaient l’état comme la Route 66 aujourd’hui, et voyaient défiler les paysages de forêts et collines verdoyantes se métamorphosant à mesure qu’ils avançaient en plaines arides, puis désertiques. Vous abordez l’Amérique profonde en Oklahoma, les villes sont minuscules le long de la Route 66, qui offre ici l’un de ses plus beaux visages grâce à ses actives associations de protection. Elle y présente ses musées, motels, restaurants, stations services souvent superbement restaurés, comme le « Rock Café » de Stroud construit avec ses propres pavés, ou la « Round Barn » d’Arcadia. Une icône historique cette grange ronde, debout depuis 1898 ! On dit que sa forme circulaire offrirait moins de prise aux nombreuses tornades qui déferlent sur la région. Court passage à Oklahoma City où vous pouvez visiter, le « National Cowboy and Western Heritage Museum » qui retrace fidèlement les événements de la conquête de l’Ouest, puis continuation vers Hydro dont la magnifique station service datant de 1927 est surnommée « Lucille », hommage à sa propriétaire, icône de la Route, Lucille Hamons surnommée « The Mother of the Mother Road ». Arrivée à Clinton en fin d’après-midi.

jour 8 CLINTON / SHAMROCK / AMARILLO

Le musée de Clinton consacré à la Route 66 est considéré unanimement comme le meilleur du genre. Vous vous devez d’y jeter un petit coup d’oeil avant d’aborder les ultimes portions en Oklahoma aisément reconnaissables par leur revêtement en béton rose, et d’entrer au Texas où vous attendent quelques villes fantômes et de petites bourgades comme Shamrock et McLean qui ont gardé d’antiques bâtiments, rénovés ou laissés à l’abandon évoquant encore les glorieuses années de la Route. Arrivée dans l’après-midi à Amarillo où vous pourrez dîner au « Big Texan Steak Ranch », un restaurant historique et réputé pour ses plats de viande très copieux.

jour 9 AMARILLO / ADRIAN / TUCUMCARI

Le centre-ville d’Amarillo possède une indéniable et néanmoins sympathique atmosphère cowboy. Ici, tous les matins se déroulent d’immenses foires au bétail publiques durant lesquelles se vendent des milliers de bovins. Vous quittez aujourd’hui le « Panhandle », l’extrémité nord du Texas traversée par les 300 km de la Route où les petites bourgades, de futures « Ghost towns », résistent tant bien que mal au déclassement de la « Mother Road ». Après avoir fait un petit stop au monument Pop Art de « Cadillac Ranch » où un hurluberlu a planté en file indienne une succession de Cadillac, et au « Midpoint Café » d’Adrian où vous trouvez le panneau signalant le centre exact de la Route 66, à 1139 miles de Los Angeles et autant de Chicago, vous atteignez le Nouveau-Mexique et la ville de Tucumcari. Cette localité passa à la postérité en 1965 lors de la sortie du western de Sergio Leone, « Et pour quelques Dollars de plus », mais elle abrite également de nombreuses boutiques aux enseignes lumineuses et colorées comme celle de l’iconique « Tee Pee Curios », magasin de souvenirs en forme de tipi indien, et des établissements hôteliers particulièrement bien préservés, pour certains inscrits au registre national des édifices historiques, tels le « Cactus Motel », le « Palomino » ou le « Redwood Motel ». Le « Blue Swallow Motel », votre hébergement pour la nuit, érigé en 1939, présente un des plus beaux panneaux de la 66.

jour 10 TUCUMCARI / SANTA ROSA / SANTA FE

L’Ouest, le vrai, le grand, le mythique, dévoile ses vastes entendues désertiques devant vos yeux. Vous croisez le plus petit bureau de poste des États-Unis à Cuervo puis l’oasis de Santa Rosa au coeur de paysages arides vous accueille avec son étonnant « Blue Hole », phénomène géologique d’une rare beauté. Vous quittez la « Cité des lacs naturels » en bifurquant au nord sur une portion délicate de la Route 66, obligeant ses ingénieurs à réaliser des prouesses de génie civil lui permettant de grimper à plus de 2000 mètres d’altitude pour rejoindre Santa Fe, capitale de l’état et plus ancienne ville de l’Ouest. Elle abrite la plus ancienne maison et la plus vieille église du pays mais est également réputée pour ses galeries d’art et ses musées.

jour 11 SANTA FE

Fondée en 1607 par les espagnols, paradis exotique pour les colons ayant parcouru des milliers de kilomètres sur la piste venant du Missouri, Santa Fe possède une architecture unique et une atmosphère particulière à la fois nonchalante mais aussi très vivante qui a toujours attiré les artistes et les exilés de tout bord. Ne manquez pas de visiter à 40 km à l’est de Santa Fe, si vous ne vous y êtes pas arrêtés en arrivant par la Route 66, le parc historique de Pecos, un antique village de 2 000 habitants où les Apaches des plaines venaient faire du troc et installaient leurs wigwams sur les terres des Pueblos avant que les colons espagnols ne perturbent cet ordre établi en arrivant dans la région en 1540.

jour 12 SANTE FE / ALBUQUERQUE / GRANTS / GALLUP

Vous faîtes une infidélité à la Route 66 aujourd’hui en explorant la région des mines sur la « Turquoise Trail » pour rejoindre Albuquerque. Les petits villages de Cerrillos, de Madrid et Golden se sont figés dans le temps et ont même été considérés comme fantômes après l’abandon de l’exploitation des mines d’or, d’argent et de charbon. Mais dans les années 70, des artistes se sont installés à Madrid, ont ouvert des galeries et ressuscité des commerces attirant l’attention sur ces villages abandonnés qui désormais voient les « bikers » et quelques voyageurs nostalgiques s’arrêter et réveiller le passé. Continuez votre chemin en direction de Sandia Crest, le point le plus élevé de votre itinéraire offrant une vue magnifique sur la région au bout d’une route en lacets à couper le souffle. À Albuquerque, vous retrouvez la Route et un incontournable établissement, le « 66 Diner », sans doute le plus beau bâtiment « Streamline Style » du tracé, typique des années 1940. Il accueille désormais les bureaux de l’association oeuvrant à la sauvegarde de la Route 66 au Nouveau- Mexique. Continuation vers Gallup non sans un dernier stop au « Grants Cafe » de la ville éponyme, où on vous servira un « yellow cake », pancake jaune comme la couleur de l’uranium qui assura la prospérité de la région.

jour 13 GALLUP / HOLBROOK

Avant de filer au Sud en direction d’Holbrook, un petit détour par le siège du gouvernement de la nation Navajo vous permettra d’observer une curiosité naturelle qui à donner son nom à la localité, « Window Rock », une falaise de grès percée d’un trou circulaire situé à 30 m de hauteur et d’un diamètre de 14m, évoquant une fenêtre. La route 66 entre désormais en territoire Navajo et rejoint le parc national de Petrified Forest dont les gigantesques troncs d’arbres fossilisés confèrent au site son ambiance de fin du monde. À différentes heures de la journée, le Painted Desert situé à l’opposé de l’entrée sud, prend des extraordinaires colorations qui lui ont valu son nom. Continuation en fin de journée vers Holbrook dont certains vieux bâtiments rappellent les grandes heures de la Route à l’instar du « WigWam Motel », véritable icône qui dresse ses tipis « en dur » sur le tracé transcontinental depuis 1940.

jour 14 HOLBROOK / METEOR CITY / FLAGSTAFF

Départ sur la Route 66 en croisant Joseph City et le panneau publicitaire géant de la boutique de souvenirs du « Jackrabbit Trading Post » puis Meteor City et son trou béant provoqué par la chute d’une météorite il y a 49 000 ans ! Continuation vers Flagstaff, jolie petite cité « cowboy » perchée à 2 150 m d’altitude, et qui a su garder un très intéressant centreville historique dans lequel vous pourrez flâner agréablement et dénicher de beaux souvenirs de l’Ouest.

jour 15 FLAGSTAFF / GRAND CANYON NATIONAL PARK

Vous faîtes une seconde infidélité à la Route en bifurquant au nord vers le Grand Canyon dont la faille béante rouge feu se cache derrière le vert intense des pins Ponderosa et des sapins de Douglas de la forêt de Kaibab. Merveille géologique reconnue, parc national depuis 1919, le Grand Canyon est la plus vaste gorge fluviale du monde ouverte sur 450 km de long et 1 600 m de profondeur. Ses parois vertigineuses semblables à d’immenses cathédrales rocheuses écrasent de leur majesté le mince Colorado qui inlassablement effrite leurs bases. Les randonneurs choisiront d’emprunter les chemins caillouteux sur la rive et proches du précipice ou bien la piste balisée qui descend au fond du gouffre surchauffé. Les autres, moins aventureux se laisseront porter par les navettes qui desservent tous les points de vue d’où le panorama au coucher du soleil est simplement fabuleux.

jour 16 GRAND CANYON NATIONAL PARK / WILLIAMS / SELIGMAN / KINGMAN

Quittez la rive sud du canyon et rejoignez la mythique Route 66 à Williams célèbre pour avoir été traversée par son tout dernier segment encore en fonction en 1985. Son centre-ville pittoresque regorge de petits motels, de restaurants et de boutiques au style « saloon » et « rétro-fifties ». Vient ensuite la petite bourgade de Seligman qui garde amoureusement comme des reliques d’un proche passé, quelques boutiques fanées et vieilles devantures de magasins, datant de l’âge d’or de la « Mother Road ». Plus loin à Hackberry, un autre emblème de la Route 66, le « General Store » a souvent fait la couverture des magazines consacrés à la 66. Arrivée en fin d’après-midi à Kingman.

jour 17 KINGMAN / OATMAN / NEWBERRY SPRINGS / SAN BERNARDINO

Aujourd’hui, vous allez sillonner des tronçons étonnants de la Route 66 dont le légendaire « Sitgreaves Pass » entre Kingman et Oatman culminant à 1 100 mètres d’altitude. Vous ferez des rencontres incongrues dans l’ancienne ville minière restaurée d’Oatman qui abrite des ânes sauvages déambulant librement à travers ses rues. Plus au Sud, vous croiserez les fantômes du passé à Amboy, emblématique petit village de la « Mother Road » dont quelques bâtiments des années 50 subsistent encore, vestiges de l’âge d’or de la mythique route. Vous vous arrêterez immanquablement au fameux « Bagdad Café » situé à quelques kilomètres à l’Est de Newberry Springs, et vous observerez le « Bottle Tree Ranch » à Helendale, étrange composition artistique piquée de centaines de bouteilles vides et de vieux panneaux routiers abandonnés aux abords de la 66, avant de rejoindre votre surprenant hôtel à San Bernardino.

jour 18 SAN BERNARDINO / LOS ANGELES / SANTA MONICA

Le premier Mac Donald’s de l’histoire a ouvert ici en 1948 et il abrite désormais un musée dédié à la marque. Ce sera pour votre matinée le seul intérêt de la ville de San Bernardino qui ouvre les portes de la tentaculaire cité des anges sillonnée d’interminables autoroutes recouvrant hélas à plusieurs reprises le tracé de la Route 66. Après quelques kilomètres d’un trafic intense et d’embouteillages infernaux que vous pourrez éviter en prenant la voie du « Carpools », vous atteignez le bout de la Route à Santa Monica où la 66 achève son tracé face à l’océan, sur le « Pier » de Santa Monica.

jour 19 LOS ANGELES

Créée en 1781, puis restée pendant plus d’un siècle une modeste bourgade aux maisons en adobe, la cité des anges est propulsée dans l’histoire mondiale par l’arrivée du chemin de fer transcontinental et l’avènement du cinématographe. Ses interminables lotissements dépassent le champ visuel mais ses quartiers touristiques, de Venice à Hollywood en passant par Santa Monica et les grands studios de cinéma restent proches les uns des autres même si un véhicule est indispensable pour se déplacer dans cette cité où la démesure fait foi.

jour 20 SANTA MONICA / FRANCE

Suivant l’horaire de votre vol, vous pourrez encore découvrir un quartier de Los Angeles. Restitution de votre véhicule de location à l’aéroport de Los Angeles et vol retour vers la France.

jour 21 FRANCE

  • Les vols internationaux A/R sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • 19 nuits en hôtels 3*
  • 17 jours de location d’un véhicule ALAMO de type Compact en kilométrage illimité, assurances CDW& EP, taxes et surcharges aéroport, un second conducteur et le GPS,
  • Un carnet de route personnalisé.

(ou similaires)

CHICAGO Felix  
SPRINGFIELD (IL) The State House Inn
CUBA Wagon Wheel Motel
SPRINGFIELD (MO) Best Western Route 66 Rail Haven
TULSA Best Western Downtown Tulsa  
CLINTON La Quinta Inn
AMARILLO Big Texan Hotel
TUCUMCARI Blue Swallow Motel
SANTA FE Inn of the Governors  
GALLUP Historic El Rancho  
HOLBROOK Best Western Arizonian Inn
FLAGSTAFF Monte Vista Hotel 
GRAND CANYON NP Grand Canyon Plaza Hotel 
KINGMAN Best Western King’s Inn  
SAN BERNARDINO Wigwam Motel
SANTA MONICA Gateway Hotel Santa Monica

à partir de 2915 €

21 jours / 19 nuits -

Devis gratuit

Nous ne pouvons pas vous proposer la réservation en ligne pour ce produit.

Nos autres Itinéraires au volant

  • Itinéraire au volant

    Canada

    Pics, glaciers et fjords

    à partir de 1693€ 11 jours / 9 nuits

  • Itinéraire au volant

    États-Unis

    L'Ouest sauvage

    à partir de 3003€ 18 jours / 16 nuits

  • Itinéraire au volant

    Canada

    Canada kids

    à partir de 1841€ 15 jours / 13 nuits