Le Nevada est un trésor méconnu de l’Ouest américain ! Pourtant le « Silver State », ainsi surnommé pour son sous-sol riche en métaux précieux, regorge de somptueux joyaux naturels aux paysages grandioses insoupçonnés. Du Great Basin, le vaste territoire septentrional, où l’héritage des premiers « buckaroos » marié à la culture basque est toujours vivace, jusqu’aux rives du lac Pyramid au coeur de la réserve tribale Paiute, théâtre d’un traditionnel Pow-Wow chaque été, en passant par les étranges villes et mines fantômes jalonnant la fameuse Highway 50, « the loneliest road in America » qui suit le tracé originel du Pony Express, le Nevada offre une ultime odyssée dans le légendaire Far West.

Points forts

  • Une découverte complète du Nevada
  • De nombreux parcs naturels
  • Des villes emblématiques
  • L’amérique des villes fantômes
Las Vegas, Nevada, Etats-Unis © Business stock / shutterstock
Valley of Fire, Nevada, Etats-Unis © littlenySTOCK / shutterstock
Cathedral George, Nevada, Etats-Unis © Abbie Warnock-Matthews / shutterstock
Baker, Nevada, Etats-Unis © Tristan Brynildsen / shutterstock
Grotte Lehman, Nevada, Etats-Unis © IrinaK / shutterstock
Lamoille Canyon, Nevada, Etats-Unis © Leslie Wells / shutterstock
Pyramid Lake, Nevada, Etats-Unis © Neil Lockhart / shutterstock
Reno, Nevada, Etats-Unis © Andrew Zarivny / shutterstock

Votre itinéraire

jour 1 France / Las Vegas

Prise en charge de votre véhicule de location à l’agence de l’aéroport à votre arrivée. Premiers tours de roue sur le plus grand terrain de jeu du monde. Tout a été dit sur cette ville de la démesure entièrement dédiée au divertissement, mais au-delà du « Strip » où tous les hôtels casinos se concentrent, Las Vegas offre un tout autre visage, surprenant même le visiteur de longue date. La cité développe ses quartiers et notamment son « Arts District » surnommé « 18b ». Devenu une véritable alternative, ce quartier offre des brasseries chics, des restaurants uniques comme le « Cornish Pasty Company », des galeries d’art décoiffantes et de nombreux magasins d’antiquités et vêtements vintage. Les musées aussi se distinguent, tels le « Nevada State Museum », vaste complexe muséal construit autour d’une ancienne source naturelle à juste 5 km du « Strip », et l’émouvant « Neon Museum », qui préserve dans son antre à ciel ouvert, des centaines d’enseignes lumineuses, icones artistiques multicolores éclairant le proche passé de Las Vegas.

jour 2 Las Vegas / Valley of Fire SP / Panaca

Les néons crépitent encore sur Vegas au petit jour mais c’est l’horaire idéal pour se plonger dans le parc d’état de la vallée du Feu. Crée en 1935, c’est le plus ancien mais aussi le plus grand parc d’état du Nevada et son impressionnante variété géologique, tapisserie accidentée de grès aztèque rouge vif marié au calcaire gris et havane lui vaudrait aisément le titre de parc national ! Parcourez le plus tôt possible la route panoramique qui traverse d’est en ouest le parc, et vous mène au pied de formations rocheuses étonnantes telles qu’Arch Rock, Piano Rock ou Rainbow Vista qui offre une vue panoramique sur le grès multicolore variant de l’orange et brun à des nuances plus profondes à mesure que les rayons du soleil obliquent dans le ciel d’un bleu immaculé. De nombreux sentiers permettent également d’approcher des pétroglyphes gravés dans la roche par les Anasazis qui s’installèrent dans la région le long d’une étroite étendue d’eau il y a environ 2 500 ans.
Vous quittez le parc et traversez la fertile Moapa Valley peuplée depuis la fin des années 1880 par des mormons qui y cultivent encore la terre autour de la rivière Muddy. Vous rejoignez la Highway 93 qui file plein Nord à travers le désert rocailleux en longeant la chaîne montagneuse Pahranagat. Vous croisez le parc d’état éponyme qui abrite entre lacs et marais, près de 230 espèces d’oiseaux migrateurs, un endroit privilégié pour les amateurs d’ornithologie. Plus loin, la Highway 93 bifurque à l’est et rejoint la petite ville de Caliente, porte d’entrée d’un surprenant havre de paix forestier, le parc de Kershaw Ryan, lové au fond d’un canyon de toute beauté. Arrivée à Panaca en fin d’après-midi.

jour 3 Panaca / Cathedral Gorge SP / Baker

À l’origine une pittoresque communauté d’agriculteurs mormons, Panaca a préservé presque intacts tous ses bâtiments du 19e siècle. Municipalité « sèche », la seule dans tout l’État à interdire la vente de boissons alcoolisées et les jeux, elle reste malgré cela très accueillante et garde un charme indéniable dans son centre historique. Elle est également la porte d’entrée du très spectaculaire parc d’état de Cathedral Gorge, paradis des photographes pour ses splendides panoramas. Prenez le temps de parcourir à pied ses différents sentiers qui évoluent à travers les impressionnantes formations rocheuses, flèches et falaises sculptées de couleur chamois et canyons étroits, résultat de millions d’années d’activité géologique. Vous reprenez la route sur la Highway 93 qui vous mène à Pioche, « la ville fantôme la plus animée du Nevada » ! Accrochée au flanc d’une montagne dans le haut désert du Nevada, cette bourgade aujourd’hui accueillante fut la plus terrible des villes minières du pays au début des années 1870 durant le boom de l’argent, et pour preuve de sa déplorable réputation, la ville compta 72 personnes tuées par balle avant qu’une seule ne décède de mort naturelle. La plupart des bâtiments date du 19e siècle dont l’Opéra de Thompson construit en 1873, le « Mountain View Hotel » en 1895 et le célèbre « Million Dollar Courthouse ». Avant de quitter Pioche, rendez-vous dans l’ancien cimetière de Boot Hill où sont alignées comme à la parade des dizaines de tombes de meurtriers, la célèbre « Murderers’ Row ». Continuation à travers le haut désert, sur une ligne droite infinie, jusqu’au parc national de Great Basin que garde la pittoresque petite ville de Baker fondée par des éleveurs autour du ranch Lehman à partir de 1875.

jour 4 Great Basin National Park

Après un copieux petit déjeuner au restaurant Kerouac’s de votre motel, indispensable pour aborder cette longue mais magnifique journée au coeur de l’un des plus beaux et trop méconnus parcs des États-Unis, le « Great Basin National Park ». En roulant vers ce fabuleux site, découvrez une amusante exposition de sculptures posées à intervalle irrégulier sur les poteaux de clôture par un artiste de Baker, « Doc » Sherman, depuis 1997. Commencez par le centre d’accueil pour vous informer sur les nombreux sentiers qui sillonnent ce territoire d’une surprenante diversité allant de merveilleux lacs alpins reflétant les montagnes coiffées de neige, aux cavernes de calcaire abritant de remarquables concrétions, superbes plafonds de stalactites, colonnes immenses et draperies fines ornant les différentes salles des fameuses grottes de Lehman, une visite incontournable.
Les randonneurs apprécieront ce magnifique terrain de haute montagne parsemé de ruisseaux et de cascades où ils pourront se balader en toute quiétude sans rencontrer âme qui vive pendant des heures et parfois croiser quelques pins Bristlecones, âgés de plus de 4 000 ans ! Si toutefois la marche vous rebute, vous pourrez toujours suivre la route panoramique jalonnée de points de vue époustouflants sur 20 km et qui vous mènera à plus de 3000 mètres, tout proche du sommet du « Wheeler Peak », la plus haute montagne du parc. Avant de redescendre, les amateurs d’astronomie attendront la nuit pour admirer un ciel noir d’une pureté incomparable projetant en été une voie lactée constellée de milliers d’étoiles visibles à l’oeil nu.

jour 5 Baker / Ely

Sur votre court trajet en direction d’Ely, vous emprunterez à nouveau une petite portion de la fameuse Highway 50 muni de votre guide de survie officiel de « La route la plus solitaire d’Amérique », que vous aurez eu bien soin de faire tamponner au « Border Inn », non loin de Baker à la frontière de l’Utah. Détournez-vous peu avant Ely pour rejoindre le petit parc d’état de « Ward Charcoal Ovens » qui abrite six fours de plus de 9 mètres de hauteur en forme de ruche, fabriqués à la fin du 19e siècle par des artisans italiens. Ces sentinelles de pierre s’exposent en enfilade sur une plaine du haut désert, elles produisaient autrefois le charbon nécessaire à la fonte du minerai d’argent et furent ensuite utilisées comme abri par les éleveurs et les bandits qui attaquaient les diligences. Continuation vers Ely. Ancien bureau de poste sur le tracé du Pony Express, la ville a connu une croissance rapide grâce au boom du cuivre en 1906. L’histoire des nombreuses communautés, espagnole, italienne, française, slave et asiatique, qui ont participé à cette expansion, est à découvrir au « Renaissance Village », un ensemble de maisons décorées dans les différents styles culturels des premiers colons. Ne manquez pas le départ du « Ghost Train », un authentique train à vapeur de la « Nevada Northern Railway » qui vous transportera un siècle dans le passé lors d’une petite promenade sur une ancienne ligne désaffectée. Pour en savoir plus sur l’histoire ferroviaire de la ville, visitez le musée « East Ely Railroad Depot » et déambulez ensuite dans le centre à la recherche des fresques murales géantes narrant l’histoire de la ville.

jour 6 Ely / Lamoille Canyon / Elko

Aujourd’hui, vous rejoignez le nord du pays, le territoire des cowboys, ces cavaliers émérites menant par tous les temps les troupeaux de vaches aux confins du pays. Ici, les premiers colons parlaient espagnol et s’occupaient du bétail. Ils étaient fiers, durs au mal et portaient beau la tenue classique du cowboy, chapeau à bord plat, bottes à talon, jambières ornées et selles en cuir finement travaillées. Ils se désignaient « vaquero », vacher en espagnol et prononçaient le « v » comme un « b », ce qui en anglais se transforma rapidement en « buckaroo », la légende était née ! Avant de la vivre pleinement à Elko, l’épicentre du pays des Cowboys, vous emprunterez encore la Highway 93 qui traverse des petites villes toujours plus isolées au coeur du haut désert rocailleux, puis bifurquerez vers l’ouest sur la route 229 qui rejoint la plus luxuriante des chaînes montagneuses du Nevada, les « Ruby Mountains » dans lesquelles court le splendide « Lamoille Canyon » qu’une route panoramique suit sur 20 km à travers une nature grandiose et préservée. Ces montagnes verdoyantes offrent des paysages alpins contrastant fortement avec le désert environnant. Vision enchanteresse que les colonnes de migrants voyageant sur la mythique « California Trail » eurent sans doute au milieu du 19e siècle alors qu’ils tentaient de passer les cols à plus de 3 000 mètres d’altitude avec leurs chariots lourdement chargés. Arrivée en fin d’après-midi à Elko.

jour 7 Elko

Si la légende du Far West n’est pas née à Elko, en tout cas elle y perdure et tous les vrais cowboys du pays convergent vers cette ville qui a érigé en art de vivre la mode et le style du légendaire « buckaroo ». Elle lui consacre même un festival annuel, le « National Cowboy Poetry Gathering » qui rassemble depuis 1985 les meilleurs musiciens et poètes cowboys amoureux du folklore western. Vous retrouverez également dans le légendaire magasin Capriola en activité depuis 1929, le goût prononcé pour la tradition, dans le travail quasi artistique du cuir qui recouvre les selles, les bottes et la panoplie complète du « buckaroo ». Elko héberge également d’autres traditions d’une communauté de bergers venus nombreux s’installer dans le nord du Nevada pour y élever des moutons au début du 20e siècle, la communauté Basque. En juillet se tient d’ailleurs à Elko, le « National Basque Festival », et l’ambiance y est particulièrement festive autour des danses traditionnelles et des spécialités culinaires, que vous retrouverez toute l’année dans les nombreux restaurants de la ville encore tenus par les descendants des premiers immigrants.

jour 8 Elko / Fallon (par la Route 50)

Vous quittez Elko en matinée par l’Interstate Highway 80 en direction de l’ouest sans manquer de vous arrêter 10 km plus loin, au « California Trail Interpretive Center ». Ce Centre d’interprétation particulièrement passionnant vous expliquera dans plusieurs salles très bien documentées, pourquoi les milliers d’émigrants de tous âges et de toutes conditions qui ont réussi à rallier la Californie ou l’Oregon entre 1841 et 1869, pouvaient se vanter après bien des épreuves endurées sur plus de 2 400 km, d’avoir vu l’éléphant ! Continuation plein sud sur la highway 278 en longeant la chaîne montagneuse « Sulphur Springs » qui vous mène à Eureka où un opéra anime cette ville isolée depuis la fin du XIXe siècle. Vous pourrez visiter gratuitement ce bâtiment étonnant et déambuler dans le vieux centre historique restauré avant de vous engager sur la piste originelle du « Pony Express », surnommée « the Loneliest Road in America ». En parcourant cette fameuse Highway 50 sur plus de 280 km vers l’ouest en direction de Fallon, vous ne croiserez pas beaucoup de monde mais vivrez sans doute une expérience fascinante au coeur de paysages désertiques infinis, d’une beauté âpre mais envoûtante. Plusieurs haltes étonnantes jalonnent cet itinéraire mythique comme la ville minière d’Austin et sa tour « romaine », les sources chaudes de Spencer, un amusant arbre à chaussures ou cet incontournable « Roadhouse », la « Middlegate Station », ancien stop du « Pony Express » depuis 1860, où l’on vous servira un incroyable et monstrueux burger !

jour 9 Fallon / Pyramid Lake / Reno

Les proches environs de Fallon offrent de belles découvertes sur des thèmes aussi variés que la géologie, le vin ou l’archéologie. Au « Grimes Point Archaeological Area », des milliers de pétroglyphes vieux de plus de huit siècles s’étalent autour d’un lac asséché datant du Pléistocène, au « Sand Mountain Recreation Area », vous pourrez gravir ou simplement écouter le chant des dunes, nées du retrait des glaciers sur des millénaires et ensuite aller visiter la propriété viticole de la famille Frey, fermiers au Nevada depuis plus de 150 ans. Continuation vers Pyramid Lake, siège spirituel de la tribu indienne Païute et site estival d’un magnifique rassemblement annuel, le « Pow-Wow » où des centaines de danseurs en costumes traditionnels paradent, dansent et chantent au son des tambours. N’hésitez pas à visiter le musée dédié à la culture et à l’histoire de cette tribu, à Nixon, petite bourgade au sud du lac. Votre journée se termine à Reno, en début de soirée, à l’heure où les néons des nombreux casinos illuminent le centre-ville.

jour 10 Reno

Une déambulation matinale dans Reno vous étonnera assurément ! La « Biggest Little City in the World » comme on la surnomme ici, cache en son centre-ville, des centaines d’oeuvres murales recouvrant de nombreux édifices et boutiques tout au long d’un passionnant parcours balisé. À la recherche de ces superbes murs peints, vous tomberez sans doute sur quelques restaurants branchés ou cafés à la mode qui fleurissent dans Midtown, dont « JoStella Coffee Co. » est un digne représentant. À Reno, les amateurs de voitures pourront visiter le merveilleux musée national de l’Automobile, qui préserve des modèles antiques, modernes et « vintages » de toutes marques et de toute beauté. D’autres chevaux sont à observer autour de Reno, eux sont sauvages et gambadent librement dans les vallées environnantes. Ces fameux mustangs, véloces et craintifs étalons, gracieuses juments et adorables poulains, s’ébattent autour de vous, crinières au vent dans un majestueux ballet. Un souvenir mémorable à ne pas manquer !

jour 11 Reno / Virginia City / Genoa

Vous quittez la moderne Reno en direction du sud pour vous transposer au XIXe siècle au bout d’une jolie route en lacets qui vous mène à Virginia City, posée sur les flancs abrupts du mont Davidson. « Welcome to the richest place on earth ! » indique fièrement le panneau d’accueil à l’entrée de la ville, un vestige de son passé pas si lointain… La cité comptait en effet plus de 25 000 habitants à la ruée vers l’or de 1859 et ses mines produisirent en 20 ans plus de 400 millions de dollars d’or et d’argent. De cette histoire prestigieuse et mouvementée, la ville a gardé un centre historique étonnant, sorte de décor de western pourtant bien réel, qu’animent avec entrain des habitants bénévoles en costumes d’époque et armés jusqu’aux dents. Vous pourrez déambuler à loisir sur les trottoirs en bois longeant la rue principale, jalonnée d’antiques saloons, d’hôtels historiques, de magasins d’un autre âge et de séculaires maisons victoriennes. Faîtes également un tour en train à vapeur avant de reprendre la route pour Carson City, capitale du Nevada, puis continuez à travers la verte « Carson Valley » jusqu’à la charmante bourgade de Genoa.

jour 12 Genoa

Genoa fut la première ville fondée au Nevada en 1851. Ses quelques 300 habitants à l’époque étaient Mormons, qui battirent au fil des ans d’élégantes demeures, certaines sont désormais de charmantes auberges, et des édifices imposants dont l’ancien palais de justice. Ce beau bâtiment fut tour à tour une prison puis une école et enfin le musée de Genoa, sa visite est fortement recommandée pour apprendre l’histoire de la ville et de ses fondateurs. En vous baladant au coeur du village, vous croiserez sans doute quelques cerfs mulets broutant l’herbe des pelouses et vous irez prendre un verre dans le plus ancien saloon du Nevada, construit en 1863 en pleine ruée vers l’or. Loin d’être un repère de touristes, vous y croiserez assurément les habitants de Genoa, cowboys et « bikers » accoudés au bar, dont la décoration hétéroclite vous étonnera fortement, et vous vous laisserez porter par l’ambiance chaleureuse, « cool » et authentique autour d’une bière ou d’un bon whisky (à consommer avec modération). Après cette immersion dans l’histoire du Nevada, vous aurez sans doute besoin d’un peu de fraîcheur et le lac Tahoe sera votre « spot » de l’après-midi. Au bout de la sinueuse route 207 qui rallie le lac à 1997 mètres d’altitude, vous plongerez votre regard dans cette merveilleuse étendue d’eau douce crystalline, entourée de montagnes et bordée de jolies petites plages de sable fin. Tentez le paddle ou le canoë pour découvrir les baies cachées et les criques isolées loin des foules estivales et en fin de journée, alors que le soleil s’efface peu à peu derrière les sommets environnants, faîtes l’ascension de « Cave Rock » pour jouir d’un panorama somptueux sur le lac baigné par la lumière douce du couchant. De retour à Genoa dans la soirée, détournez-vous vers Gardnerville pour aller dîner au « JT Basque Bar », une véritable institution culinaire du Nevada à ne manquer sous aucun prétexte !

jour 13 Genoa / Tonopah

Vous quittez la verdoyante « Carson Valley » et rejoignez les étendues désertiques jalonnant votre itinéraire sur la Highway 95 jusqu’à la ville minière de Tonopah. Un arrêt au lac Walker, véritable oasis au coeur du désert, vous permettra de souffler et d’apprécier éventuellement une baignade rafraîchissante avant d’atteindre la petite ville de Mina où vous pourrez déguster un des meilleurs sandwiches du pays chez « Socorro’s Burger Hut ». Arrivée dans l’après-midi à Tonopah, visitez le passionnant « Historic Mining Park », un site minier transformé en musée à ciel ouvert. Fin de journée dans l’hôtel Mizpah, historique établissement, élégant et raffiné, symbole parfait du boom minier qui enflamma la ville et sa région au tout début du XXe siècle.

jour 14 Tonopah / Las Vegas

L’itinéraire du jour vous mène à Goldfield, autre symbole de la grandeur et décadence d’une ville qui abrita la plus prolifique des mines du Nevada et fut jadis la plus grande et la plus chic des cités minières. Malgré les aléas de l’histoire et les blessures du temps, le coeur de la ville historique persiste et quelques beaux bâtiments dont l’hôtel Goldfield, rappellent la grandeur d’antan. Prenez un verre au «Santa Fe Saloon» et admirez les vieilles photographies de Goldfield au temps de sa splendeur. Continuation plus au sud en direction du parc national de la vallée de la Mort où les températures extrêmes affolent le thermomètre et le moteur de votre véhicule.
Si la route endommagée par des inondations dévastatrices le permet, un comble dans cette région si aride, visitez l’énigmatique «Scotty’s Castle», caché dans le très beau «Grapevine Canyon». Un détour par Rhyolite, autre pittoresque ville fantôme du Nevada, vous permettra d’observer les étonnantes sculptures du «Goldwell Open Air Museum» avant de rejoindre Las Vegas en soirée.

jour 15 Las Vegas / France

Selon l’horaire de votre vol, finissez votre découverte de Las Vegas ou partez à Boulder visiter le « Nevada State Railroad Museum » qui vous permettra une dernière expérience mémorable dans le désert à bord d’un train des années 30 qui convoya les hommes et les matériaux nécessaires à la construction du barrage Hoover. Restitution de votre véhicule de location à l’aéroport de Las Vegas et vol retour vers la France.

jour 16 France

  • Les vols internationaux A/R sur compagnie régulière.
  • Les taxes aériennes.
  • 14 nuits en hôtels 3/4*.
  • 14 jours de location d’un véhicule ALAMO de type Compact en kilométrage illimité, assurances CDW & EP, taxes et surcharges aéroport, un second conducteur et le GPS.
  • Un carnet de route personnalisé.
  • Les visites, excursions et spectacles facultatifs
  • Les boissons, pourboires et toute dépense de nature personnelle
  • Les assurances
  • Las Vegas : Tropicana
  • Panaca : Pine Tree Inn & Bakery
  • Baker : Stargazer Inn
  • Ely : Historic Hotel Nevada
  • Elko : Hilton Garden Inn
  • Fallon : Best Western Fallon Inn
  • Reno : Renaissance Reno Downtown
  • Genoa : The White House Inn
  • Tonopah : The Mizpah Hotel
  • Las Vegas : Flamingo

Nos autres Itinéraires au volant

  • Itinéraire au volant

    Canada

    Odyssée québécoise

    à partir de 1392€ 11 jours / 9 nuits

  • Itinéraire au volant

    Canada

    Canada Basic

    à partir de 1174€ 9 jours / 7 nuits

  • Itinéraire au volant

    Canada

    Acadie, homards et phares

    à partir de 2267€ 19 jours / 17 nuits